diaporama

  • slide1
  • slide2
  • slide3
  • slide4

Actualités

Objectifs

  • S'adresser aux professionnels qui souhaitent découvrir l'intérêt de cette approche thérapeutique méconnue, 
  • Informer en pratique, sur la cure et les soins,
  • Faire le point sur le niveau de preuves de l'efficacité de cette thérapeutique,
  • Bien délimiter les indications thérapeutiques qui s'imposent (et donc écarter les non-indications ou contre-indications),
  • Présenter ses développements (Ecole thermale du stress, sevrage de BZD).

Les aidants et la cure thermale

Cette loi de santé vise à protéger les aidants de malades qui sont de plus en plus nombreux et ont d’importants problèmes de santé, notamment d’épuisement dans leur vie personnelle et familiale.

Dans le projet de loi du Sénat, il y a notamment la reconnaissance de la nécessité du répit pour l’aidant.

Il faut savoir qu’1/3 des retraités est en situation d’aidant. Les aidants représentent également 1/5 des salariés et on estime que bientôt, ils seront 1/4 des salariés.

Au total, les aidants de malades chroniques ou de personnes en fin de vie, représentent 8 à 11 millions de personnes. Il faut savoir que 7 fois sur 10 les femmes sont aidants, bien souvent, du fait de l’allongement de la vie et de l’espérance de vie plus élevée chez la femme.

La problématique de l’aidant est proche de la problématique du burn-out. On considère cela comme le « burn-out  du retraité ».

La problématique de l’aidant est une problématique qui ne justifie généralement pas une prise en charge hospitalière.

La prise en charge en cure thermale, par contre, présente tous les avantages pour répondre à ces besoins : le repos, le lâcher prise, la mise à distance.

L’Ecole Thermale du Stress de Saujon est un moyen qui permettra, dans les prochains mois, de mettre en place des programmes qui favoriseront le répit pour l’aidant.

Dr. olivier Dubois

21 mars 2019

 

image sommeil

 

 
Dr. Olivier Dubois

Espace Presse

La presse a son mot à dire : Accéder à l'espace presse