diaporama

  • slide1
  • slide2
  • slide3
  • slide4

Actualités

Objectifs

  • S'adresser aux professionnels qui souhaitent découvrir l'intérêt de cette approche thérapeutique méconnue, 
  • Informer en pratique, sur la cure et les soins,
  • Faire le point sur le niveau de preuves de l'efficacité de cette thérapeutique,
  • Bien délimiter les indications thérapeutiques qui s'imposent (et donc écarter les non-indications ou contre-indications),
  • Présenter ses développements (Ecole thermale du stress, sevrage de BZD).

cure thermale et anorexie mentale

Les anorexiques

Les anorexiques comme les boulimiques, sont essentiellement préoccupés par les sensations de leur corps. « L’intérieur de leur corps est la cible de leur violence interne, on pourrait dire l’ogre intérieur » (Olivier 1998).

Les anorexiques qui font la démarche de venir en cure thermale, acceptent d’entrer dans la réalité de leur problématique, à savoir leur rapport à leur corps si souvent méprisé voire ignoré.

Ainsi, mis à nu, les patients sont amenés à faire face à leur corps, à constater leur maigreur ou leur obésité comme expression corporelle de leur souffrance. En entrant en contact avec l’eau, dont tout le monde connaît, depuis Hippocrate, l’effet apaisant, calmant, les patients anorexiques acceptent enfin la mise en confrontation avec le ressenti corporel, qui redevient partie intégrante de leur anatomie.

 

Les bienfaits de l'eau

Dans le cadre des soins en piscine, l’eau permet également l’échange avec les autres par le biais de l’intermédiaire aquatique, élément neutre, non violent, non agressif.

Le contact de l’eau sur la peau réveille la conscience de l’existence du corps, la stimulation par les capteurs sensoriels de la peau, apporte aux patients une multitude de sensations oubliées ou refoulées. Le corps redevient présent, vivant. Il est le siège de perceptions, et d’émotions. Il redevient en éveil, ce que redécouvre alors l’anorexique.

L’anorexique peut voir émerger en lui,  un corps redevenant lieu d’agrément, enveloppé par l’eau maternelle, protectrice et rassurante.

cure-thermale-anorexie

 

Ainsi, il n’est pas rare de voir des anorexiques séjourner en station thermale à orientation psychosomatique en osant quitter leurs repères pour entrer dans cette bulle hydrique et se couper des afférences sensorielles habituelles. Ils peuvent alors retrouver un lien avec eux-mêmes, expérimenter les limites de leur corps abandonné et, arriver à dominer cette angoisse existentielle, se traduisant par ces troubles des conduites alimentaires.

Le professeur Maurice Henniaux à Lille, le professeur Maurice Corcos, à l’institut Montsouris de Paris, le professeur Ludovic Gicquel à Poitiers ou encore le professeur David Cohen, à la Pitié Salpêtrière, sont tous de fervents défenseurs de la balnéothérapie, chez les anorexiques mentales en particulier adolescents.

 

Espace Presse

La presse a son mot à dire : Accéder à l'espace presse