diaporama

  • slide1
  • slide2
  • slide3
  • slide4

Actualités

Objectifs

  • S'adresser aux professionnels qui souhaitent découvrir l'intérêt de cette approche thérapeutique méconnue, 
  • Informer en pratique, sur la cure et les soins,
  • Faire le point sur le niveau de preuves de l'efficacité de cette thérapeutique,
  • Bien délimiter les indications thérapeutiques qui s'imposent (et donc écarter les non-indications ou contre-indications),
  • Présenter ses développements (Ecole thermale du stress, sevrage de BZD).

Arrêter ou réduire vos tranquillisants

Pourquoi une cure de sevrage de benzodiazepines ?

La surconsommation de psychotropes est un problème de santé publique majeur en France, consommation deux fois supérieure à l'ensemble des autres pays européens (12 % sont des consommateurs réguliers, 24.5 % ont consommé au moins un psychotrope dans les 12 derniers mois).
Ce problème a été retenu par la Haute Autorité de Santé (HAS) comme un des 5 enjeux majeurs en termes de santé publique.
Pour faire face à ce problème, le thermalisme semble présenter des atouts thérapeutiques remarquables et spécifiques qu'aucune autre thérapie ne peut mettre à disposition de façon aussi complémentaire :

  • Unité de temps, de lieu et de pathologies permettant la prise en charge en groupe de patients homogènes recevant un programme de type psychoéducatif (TCC) ;
  • Un suivi psychothérapeutique individuel avec entretiens motivationnels ;
  • Crénothérapie (soins thermaux) aux vertus anxiolytiques pouvant avoir un rôle substitutif.

Une enquête a été menée à l'initiative de l'AFRETh en 2008, pour définir un protocole de sevrage thérapeutique de psychotrope en station thermale, particulièrement anxiolytiques et hypnotiques (BZD).
Cela mène à considérer que :

  • ce problème est chronique et complexe,
  • les médecins généralistes ne sont pas en situation idéale pour le prendre en charge,
  • le thermalisme est une solution à proposer.

Le Protocole

Le protocole s'établit sur une durée de 3 semaines, soit la durée habituelle d'une cure thermale.
Il a un triple objectif de soins :

  • la crénothérapie dans un but anxiolytique et de substitution thérapeutique à l'occasion du sevrage,
  • le soutien psychothérapique (entretiens motivationnels, ateliers psychopédagogiques, entretiens individuels, etc...) à intégrer dans un module psychopédagogique spécifique,
  • un suivi médical afin d'assurer le sevrage thérapeutique.

Les patients devront présenter les critères de sélection suivants :

  • Surconsommation de benzodiazépines ou médicaments apparentés en regard des recommandations de l'agence du médicament.
  • Notion de stabilité thérapeutique depuis au moins 3 mois.
  • Echec à au moins une tentative d'arrêt antérieur.
  • Existence d'une motivation exprimée par le patient.

Objectif

L'objectif est ici de réaliser un enseignement sur la dépendance et le sevrage, leurs mécanismes d'action biologique et psychologique, leurs facteurs de causalité et d'entretien, les facteurs d'aide non pharmacologique au contrôle et au sevrage médicamenteux...
L'animation des ateliers sera assuré par une psychologue Gestalt Thérapeute, formée à l'éducation thérapeutique et ayant reçu une formation spécifique sur les techniques des TCC (Thérapies Cognitivo-Comportementales).
Il s'agit de thérapies dont l'objectif est de modifier et d'adapter les comportements d'ordre social et relationnel.
Elles visent à modifier les émotions et les pensées des personnes souffrantes, en particulier, leur assertivité, leur inhibition sociale...

Le Programme

Le programme "Arrêter ou réduire vos tranquilisants" comprend :

  • des soins thermaux adaptés,
  • Un suivi médical,
  • Des évaluations pendant et après la cure,
  • Des ateliers psychoéducatifs,
  • Des séances de relaxation (méthodes variées),
  • Un bilan personnalisé en fin de stage,
  • Un dossier thérapeutique éducatif comprenant : diagnostic, objectifs, modalités, évaluation pendant et après la cure... et remis au patient en fin de cure.

Thèmes des Ateliers PsychoEducatifs

  • Mécanismes d'action et prévention de la dépendance, iatrogénie, risques concernant la santé.
  • Arrêt du traitement par benzodiazépines : conditions de réalisation, aspects physiologiques et psychologiques du sevrage, moyens pour y faire face, évaluation bénéfices/risques de la surconsommation médicamenteuse.
  • Comprendre le stress et l'anxiété, mécanismes d'action, conséquences et comment y faire face.
  • Maladies secondaires au stress : phobies, attaques de panique, insomnie, alcool, dépression, maladies psychosomatiques...
  • Alternatives aux benzodiazépines : méthodes psychologiques (TCC, entretiens motivationnels...), crénothérapie, autres méthodes psychocorporelles (relaxation, gymnastique...)
  • Techniques de gestion du stress, assertivité, soutien social, etc...

A ces séances, s'ajoutent des ateliers de relaxation comprenant l'apprentissage de différentes techniques :

  • méthode de respiration abdominale (en comptant)
  • méthode de Schultz : la relaxation profonde
  • méthode de Jacobson : la relaxation dynamique
  • visualisation / pleine conscience.

Evaluations

Le groupe de sujets bénéficiant du programme sera évalué tant sur le plan diagnostique que symptomatique selon une procédure standardisée qui pourra servir de base à des études de cohorte pour évaluer l'efficacité de l'association programme spécifique et cure thermale.
Les tests d'évaluations pratiqués en début de cure, en fin de cure, 3 et 6 mois après la cure sont les suivants :

  • Echelle Ecab : Échelle cognitive d'attachement aux benzodiazépines
  • Questionnaire d'auto-évaluation :STAI Forme Y-A (C.D. SPIELBERGER, 1983)
  • Echelle HAD (A.S. ZIGMOND et R.P SNAITH)
  • Questionnaire abrégé de Beck
  • Questionnaire sur les symptômes liés au sevrage.
  • Echelles d'évaluation (stress, sommeil, état général...)
  • Fiche thérapeutique de suivi de médicaments.

Date de création : 17 décembre 2012

Espace Presse

La presse a son mot à dire : Accéder à l'espace presse